Rebranding de marque : comment bien le gérer ?

Rebranding : comment bien procéder ?

Le branding d’une marque, c’est son identité de marque. Le rebranding d’une entreprise est donc tout naturellement le fait de changer son identité. Une marque se définit par ses valeurs, ses actions, ce qu’elle met en œuvre, mais surtout par la perception qu’ont les clients de l’entreprise. Un rebranding est donc l’occasion parfaite pour repartir de zéro.

Pour certains, un rebranding va consister à donner un coup de jeune à son image. Mais, il est possible d’aller plus loin qu’une simple refonte de son identité graphique. On peut en profiter pour changer de nom, voire d’aller plus loin en prenant un véritable tournant dans sa stratégie. Un rebranding peut répondre à différents besoins pour les entreprises :

  • Suivre une nouvelle stratégie, répondre à de nouveaux challenges.
  • Se détacher de son image de marque. Que ce soit pour votre réputation suite à un bad buzz par exemple ou parce que votre image ne reflète plus qui vous êtes devenus, le rebranding est un processus qui peut vous aider pour ces questions.
  • Se différencier des autres entreprises du marché pour attirer plus de clients ou une clientèle différente.

Pourquoi 5euros a procédé à un rebranding ?

Pour ceux qui n’ont pas suivi notre live du 23 septembre ou qui sont passés à côté de nos communications, nous avons décidé de changer de nom. Ainsi, depuis le 24 octobre 2022, 5euros est devenu ComeUp. Nous changeons de nom, d’identité visuelle (design, logo) tout en gardant les mêmes valeurs et la même volonté d’aider les freelances et les porteurs de projets à développer leur activité.

Nous avions plusieurs problématiques :

  • Une volonté d’expansion sur le marché anglophone et notamment américain.
  • Changer l’image que certaines personnes pouvaient avoir de nous. Bien qu’il n’y ait jamais eu que des services à 5 € et que le panier moyen du site était bien supérieur, certains ne voyaient 5euros que comme une plateforme où on trouvait des services « pas chers ».
  • Se créer une marque plus forte afin d’asseoir notre place sur le marché des plateformes de freelances.

Il nous fallait une nouvelle identité pour faire face à ces enjeux.

Rebranding : les étapes pour mettre en place sa nouvelle identité

Lorsqu’on a déjà une marque qui fonctionne et qui est bien installée sur le marché, il peut être compliqué de se détacher de l’existant pour créer quelque chose de nouveau. Cela passe en partie par :

  • Votre identité visuelle : un nouveau logo, mais aussi les couleurs que vous allez utiliser.
  • Le ton que vous allez utiliser pour vos communications.
  • Vos baselines et éléments de langage.

Alors pour que le rebranding de votre entreprise se passe au mieux, voici quelques étapes à suivre.

Étape 1 : Faire le point

Vous vous apprêtez à changer totalement d’identité. C’est le moment parfait pour faire le point sur ce que vous voulez faire et ce dont vous disposez pour mettre en œuvre ce rebranding.

Définir vers où on va

Avant de se lancer, il est impératif de définir sa nouvelle stratégie. Et il y a quelques questions à se poser pour avoir une vision claire de ce que vous voulez faire :

  • Quelle est votre stratégie marketing ? Est-elle différente de celle que vous aviez avant ?
  • Qu’aspirez-vous à devenir ?
  • Quelle va être votre nouvelle identité de marque ? Pourquoi voulez-vous être connu ? Qu’allez-vous apporter de plus qu’avant ?
  • Votre marque a-t-elle juste besoin d’un coup de frais grâce à une nouvelle identité visuelle ou souhaitez-vous repartir de zéro ?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous avez déjà fait un grand pas. C’est la base de tout, et cela doit intervenir avant de vous lancer dans la recherche d’un nouveau nom, de nouveaux éléments de langage ou de votre nouvelle charte graphique.

Déterminer vos moyens

Un rebranding n’est pas de tout repos et nécessite pas mal de moyens. Alors, quel sera le budget alloué à cette nouvelle étape de votre développement ? On entend aussi par moyen les moyens techniques et les moyens humains dont on va avoir besoin. Car toute votre équipe devra être sur le pied de guerre pour mettre en place ces modifications. Vos développeurs, le service communication, votre équipe de support. Tout le monde va avoir sa part de travail dans ce nouveau projet.

Déterminer vos échéances

Avant de vous lancer, prévoyez chaque étape de votre changement de marque. Créez la liste des choses que vous aurez à faire puis établissez une roadmap sur laquelle vos employés pourront se rapporter pour suivre l’avancement du projet. Définissez des dates butoirs pour chaque étape ainsi qu’une date pour le changement de votre identité.

Voyez avec les différents services de votre entreprise comment gérer le planning. Vous aurez des challenges techniques, il faut voir en combien de temps vos développeurs peuvent y répondre. Peut-être aurez-vous besoin d’aide extérieure. Combien de temps cela prendra à vos designers de mettre en place votre nouvelle identité graphique ? Votre équipe marketing doit aussi définir son planning de communication, il faut prévoir les annonces, les textes à créer, les documents à modifier.

Étape 2 – Travailler sa nouvelle identité avec vos équipes

Que ce soit pour créer votre nouveau logo, votre charte graphique ou pour définir vos nouveaux slogans et éléments de langage, concertez-vous avez vos équipes. N’hésitez pas à brainstormer avec les différents pôles de votre entreprise. Après tout, ce sont à travers eux que vivent vos valeurs et ils connaissent mieux que personne votre marque.

Étape 3 – Recenser tout ce qui devra être changé

Avec votre nouvelle identité, il y aura de nombreux changements à faire. Et il vaut mieux les lister avant d’avoir changé de nom, au risque d’en oublier. Vous devrez modifier des textes de ventes, certaines pages entières de votre site, les descriptions de vos réseaux sociaux, les liens sur des sites externes menant vers votre site. Définissez quels textes vous voulez changer et lesquels vous ne voulez pas toucher.

Vous l’aurez compris, un gros travail de recensement vous attend. Alors, prenez le temps de lister les livrables dont vous allez avoir besoin (design, logo, nouvelles pages pour votre site web, textes). Et pensez toujours à mettre des deadlines et faire des points réguliers pour avoir une vision globale sur l’avancée de chaque tâche.

Étape 4 – Préparer l’annonce pour votre nouveau nom

Annoncer ces nouveautés, son nouveau nom au public n’est pas une mince affaire. C’est un énorme renouveau pour votre entreprise et il est important de marquer le coup. Pour cela, prévoyez un événement avec vos employés, des partenaires, la presse voire même des clients. Prévoyez aussi d’envoyer un communiqué de presse une fois l’annonce faite.

Prévoyez les différentes étapes pour dévoiler votre nouvelle identité :

  • Un teasing, pour faire monter la température auprès de votre communauté.
  • Après l’annonce, communiquez sur différents supports de communication. Envoyez une newsletter, créez des posts sur les réseaux sociaux, envoyez un communiqué de presse à une liste de journalistes, mettez en place une bannière sur votre site ainsi qu’une page qui explique ce changement.

Il est important de communiquer auprès de votre communauté, avant, pendant et après. Expliquez-leur votre vision des choses, les changements que vous allez effectuer, ce que cela implique pour eux. Il faut les rassurer.

Étape 5 – Le double branding

Une fois l’annonce faite au grand public, place au double branding. C’est quand vos deux marques se côtoient, l’ancienne et la nouvelle. Cela permet de prévenir vos clients d’un changement à venir.

Le double branding avant le changement officiel de votre marque

C’est aussi là qu’il faut expliquer pourquoi vous effectuez ces modifications et ce que ça implique pour vos utilisateurs et clients. Le but est de les informer et de les rassurer. Le double branding permet de faire une transition avant le changement officiel, notamment si vous changez de nom, de site et de nom de domaine. Pour avoir plus d’impact et être plus voyant, on vous conseille de mettre en place une bannière sur le site, de créer une fenêtre pop-up ou encore de rédiger une page explicative.

Étape 6 – Le double branding inversé

Le temps du changement est arrivé, votre nouveau site web est en ligne. Là encore vos deux identités vont se côtoyer quelque temps.

Le 24 octobre, 5euros est devenu ComeUp

Le but est là encore de rassurer les visiteurs qui voudraient accéder à votre ancien site Internet et se retrouveraient sur votre nouveau site web. Cela leur montre qu’ils ne se sont pas trompés et qu’ils sont au bon endroit.

L’importance de la communication dans votre rebranding

Que ce soit avant, pendant ou après votre changement de marque, il est essentiel de bien communiquer auprès des différents acteurs qui composent l’écosystème de votre entreprise. Alors, prévoyez de communiquer auprès de vos clients, d’une autre cible (c’est le moment d’élargir son marché), de vos partenaires et fournisseurs, de la presse, mais aussi de vos employés ! Car oui, il est aussi primordial de communiquer en interne pour mener à bien ce projet.

Votre équipe marketing va avoir beaucoup de contenus à revoir et de changements à faire. Il faut prévoir de rédiger un communiqué de presse, créer de nouveaux comptes sur vos réseaux sociaux, mettre à jour vos présentations, catalogues et autres supports de communications. Pensez aussi à changer les adresses mail de vos salariés.

Au niveau SEO, à quoi faut-il faire attention ?

Pour vous aider à ne pas perdre votre place sur les moteurs de recherche, voici une liste non-exhaustive de points auxquels il faut faire attention.

  • Modifiez les liens recensés sur des sites externes qui redirigent vers votre site lorsque cela est possible.
    On parle de vous sur un article ? Demandez à l’auteur s’il ne peut pas changer le nom de votre société et modifier le lien vers lequel il renvoie.
    Pour cela, faites un inventaire des backlinks à modifier. Le but est de donner plus de crédit à la nouvelle marque auprès de Google. Pour cela, il faut utiliser au maximum le nom de la nouvelle marque en tant qu’ancre.
  • Pensez à créer une page 404 personnalisée pour votre ancien domaine. Ainsi, si une redirection ne fonctionne pas, les internautes sauront que tout se passe désormais sur le nouveau site Internet.
  • Prévenez Google du changement de domaine. Pour cela, 3 étapes à suivre :
    1. Ajoutez des pages 301 qui permettront de rediriger votre site web.
    2. Créez un nouveau site dans votre Search Console et identifiez-vous en tant que propriétaire de ce site.
    3. Précisez à Google que les deux adresses web, l’ancienne et la nouvelle, sont un seul et même site.
  • Permettez à Google d’indexer votre site dès qu’il est en ligne en lui soumettant un sitemap. Ce dernier doit reprendre les nouvelles URL de votre site.

Avec ces quelques astuces, vous ne devriez pas perdre trop de trafic, même si cela peut arriver. Pour être sûr qu’il n’y a pas de problème, il est important de suivre l’évolution de votre référencement durant les semaines suivant votre rebranding. Vérifiez que Google a indexé toutes les pages de votre site, que votre référencement sur certains mots-clés préalablement définis soit stable et que le nombre de visiteurs sur votre site soit stable. Pour savoir si les utilisateurs ont bien compris qu’ils arrivent sur le bon site et qu’ils n’ont pas perdu confiance, vérifiez le taux de transformation sur votre site, ou encore le panier moyen de vos consommateurs.

Le rebranding est un processus très long et qui doit être travaillé avec soin. Une fois qu’on a changé de nom, impossible de revenir en arrière, alors prenez le temps de bien travailler votre nouvelle identité et sa mise en place.

Découvrez vite ComeUp !

1