Tout comprendre sur le congé sabbatique

Tout comprendre sur le congé sabbatique

Envie de mettre de côté temporairement votre carrière pour vous consacrer à d’autres projets ? Le congé sabbatique pourrait être la solution. Profitez de cette pause dans votre activité salariale pour faire le tour du monde, prendre du temps pour souffler, explorer d’autres horizons professionnels, et pourquoi pas tenter votre chance en freelance. Tout ça en pouvant retrouver votre activité salariale à la fin de votre congé si vous le souhaitez.

Un congé sabbatique, en pratique, c’est quoi ?

Un congé sabbatique permet de « mettre en pause » votre activité salariale pour une durée de 6 mois à 11 mois. Selon la convention collective de votre entreprise ou son accord collectif d’entreprise, les durées de votre congé sabbatique peuvent être différentes.

Pendant votre congé, votre contrat de travail avec votre employeur est suspendu, vous n’êtes donc plus rémunéré. Mais cela signifie aussi que vous pouvez exercer une autre activité salariale ou non. Attention cependant à bien respecter les obligations de loyauté et de non-concurrence que vous avez envers votre employeur. Réfléchissez donc bien avant de faire votre demande de congé sabbatique. Soyez sûr de pouvoir assumer cette décision financièrement.

Quelles conditions remplir pour pouvoir profiter d’un congé sabbatique ?

Tout le monde ne peut pas prendre un congé sabbatique. Il y a quelques pré-requis à remplir. Vous devez donc :

  • Avoir au moins 36 mois d’ancienneté dans votre entreprise. Peuvent être comptabilisés des périodes non-consécutives, comme des CDD avant un CDI.
  • Comptabiliser au moins 6 ans d’activité professionnelle.
  • Ne pas avoir bénéficié d’un autre congé tel qu’un congé PTP (Projet de transition professionnelle), congé pour création ou reprise d’entreprise ou un autre congé sabbatique dans les 6 années précédentes.

Si toutes ces conditions sont remplies, vous pouvez préparer votre demande auprès de votre hiérarchie.

Comment procéder ?

Vous êtes désormais sûr que vous souhaitez prendre un congé sabbatique, et vous remplissez toutes les conditions pour en faire la demande. Informez au plus vite votre employeur que vous souhaitez prendre un congé sabbatique. Ce dernier doit être prévenu au minimum 3 mois avant la date de départ souhaitée. Pour cela, choisissez un moyen qui vous permette de justifier la date où vous avez formulé votre demande (par exemple en envoyant une lettre recommandée).

C’est ensuite à votre employeur de revenir vers vous avec sa réponse. Il peut accepter votre demande à la date souhaitée, vous demander de décaler votre congé sabbatique ou le refuser. Après 30 jours sans réponse de sa part, on considère que le congé est accepté.

Que faire après son congé sabbatique ?

Votre congé sabbatique n’est pas terminé mais vous souhaitez y mettre fin ? Vous le pouvez avec l’accord de votre employeur. Que vous alliez au bout de votre période de congé ou non, une fois de retour dans votre entreprise, vous retrouverez votre poste ou un poste équivalent. Et votre rémunération sera au moins équivalente à celle que vous aviez avant votre départ.

Pour plus d’informations sur le congé sabbatique, n’hésitez pas à aller vous renseigner sur le site du Gouvernement.

Pour certains, un congé sabbatique est une façon de se retrouver, faire une pause dans sa vie professionnelle pour s’accomplir personnellement et accomplir ses projets. C’est parfait pour revenir encore plus boosté et productif ! Pour d’autres, c’est l’occasion de faire le point sur sa carrière, de découvrir ce que l’on veut faire, voire de tester d’autres choses. Envie de voir si le freelancing est fait pour vous ? C’est l’occasion de vous y consacrer à 100 % sans prendre de risque.

Proposez vos prestations sur ComeUp !

0